Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Agenda

  • Soirée nouvelle scène

    Evènement
    nouvelle-scene.jpg
    • Salle Désiré Valette - Saint-Vallier
    • Concert
    • Vendredi 7 février à 20h30

      Tarif unique : 27€

    • 0672284228

    1ère partie

    FRÉDÉRIC BOBIN

    Auteur, compositeur, interprète

    Frédéric Bobin chemine à la manière inspirée du promeneur solitaire, le rythme et les mots dans ses bagages chanson-folk, toujours attentif aux intimités sociales. Si le noir et blanc lui vont bien, c'est qu'il touche à l'essentiel, saisissant les contrastes nichés dans l'air du temps.

    Un univers humaniste qui prend sa source autant chez Souchon et Lavilliers que Dylan et Springsteen. L'art de Bobin tient dans cette alchimie : folksong et chanson d'auteur.

    Frédéric Bobin quitte sa Bourgogne natale en 2003 pour s'installer à Lyon où il commence à se produire sur scène, chantant des chansons co-écrites avec son frère. En 2018, il sort son nouvel album Les Larmes d'Or (12 nouvelles chansons, dont unduo avec Kent). Gauvain Sers, qui a interprété une chanson de Bobin (Singapour) lors de sa tournée d'automne, lui propose de faire quelques premières parties sur sa tournée de printemps, dont la première partie à l'Olympia le 22 mars 2018.

     

    ---

     

    2ème partie

    GOVRACHE

    Chanteur, slameur

    "Attention, voilà un concert qui pourrait bien vous tirer quelques larmes. De trop rire ou trop encaisser, c'est selon. Govrache, c'est certain, est né avec le pli de la rime au coin de la bouche. Aussi irrévérencieux qu'un gavroche frondeur qui se serait mis à la poésie, ce ménestrel du XXIe siècle enchante tous les publics qui ont le bonheur de croiser sa route".

    Slameur au verbe parfaitement poli mais impoli, Govrache dessine avec une virtuosité indéniable les petits riens du quotidien. Il vient piquer nos consciences endormies, assénant ses textes coups de poing qui nous forcent à sortir de notre léthargie et nous éveillent au monde alentour ... Abrupte réalité de contextes sociaux que, par confort, nous choisissons parfois d'ignorer. La scène est son éléments, et c'est ce naturel profond qui charme, autant que son humour facile et chatouilleur. Un moment tout en finesse entre douceur, émotion et insolence, dont on aurait tort de se priver.

    Il fit en décembre 2018 la première partie de Gauvain Sers dans cette salle et sur plus de 50 dates de la tournée de l'artiste creusois.

  • L'Avare

    culture
    avare.jpg
    • Salle Désiré Valette - Saint-Vallier
    • Théâtre
    • Vendredi 21 février à 20h30

      Tarifs

       - Plein : 20€

       - Réduit : 15€

       - -14 ans : 5€

    • 0475235452

    (Re)découvrez l'histoire de l'avare extrême Harpagon, personnage emblématique de Molière, qui aime l'argent de façon vitale, voire obsessionnelle ... Plus que ses enfants !

    Plus que sa fille Elise, secrètement amoureuse de Valère, un aristocrate désargenté engagé comme intendant par son père; plus que son fils Cléante, joueur et endetté, amoureux de Marianne, une pauvre orpheline. Coup de tonnerre lorsqu'Harpagon annonce qu'il va marier sa fille à un vieillard fortuné et épouser Marianne ...

    Dans ce jardin à l'abandon imaginé par Frédérique LAZARINI, Harpagon rôde sur son territoire balayé par les pluies torrentielles de l'automne, prisonnier de son obsession qui empêche ses enfants d'accéder à l'âge adulte. Oui, quand l'argent est érigé en dieu, il fait obstacle à toute relation humaine.

    A l'image du grand maître Molière, la metteure en scène retrouve la sève classique pour la donner à goûter à la scène contemporaine, où elle fait s'entremêler harmonieusement farce et passion. La passion qui est le grand thème de cette pièce : quand elle prodigue une énergie positive, elle fait s'émanciper les jeunes gens qui se lèvent face au joug du père-tyran; quand elle suscite une énergie négative, elle lie de façon mortifère Harpagon à l'objet fétiche : la cassette, fixation amoureuse de l'Avare sur l'argent.